top of page

 lectures échiquéennes

Interview: Romuald De Labaca



Maître FIDE avec classement record ELO 2360, entraîneur à Cannes Echecs depuis 2003, entraîneur de l’équipe de France jeunes depuis 2005, arbitre, organisateur de tournois.


Romuald (Romu) dans l'univers des échecs est un incontournable.
La première chose que l’on perçoit c’est son sourire !
Toujours accueillant et enthousiaste. Il vit son rêve de gosse et vous le fait partager.
Merci Romu de t’être prêté à notre petite interview.

Pour ceux qui ne te connaissent pas, pourrais-tu nous rappeler ton parcours échiquéen ?

- J’ai appris à jouer à l’école en classe de CP grâce aux cours dispensés par Cannes-Echecs. J’ai ensuite participé aux fameux tournois PICO du club, intégré les différentes équipes jeunes et adultes au fil des années. J’ai eu la chance de croiser les GMI, Vlad Tkachiev et Murtas Kazhgaleyev à Cannes lorsqu’ils y vivaient et bien évidemment, ils m’ont énormément appris et permis de beaucoup progresser à leur contact.

En parallèle, l’entraînement m’a toujours intéressé et c’est naturellement que petit à petit, j’ai aidé à entraîner les jeunes du club dans les différents championnats, pour finalement devenir quelques années plus tard, officiellement, entraîneur à part entière.

En tant qu’entraineur, j’ai eu la chance d’avoir des élèves qui ont remporté bon nombre de championnats de France ou de médailles dans des championnats internationaux.

Quelles sont tes plus grandes réussites en tant que joueur et en tant qu'entraineur ?

- Difficile de parler de “réussites” dans mon parcours de joueur modeste mais la participation avec Cannes-Echecs à la Coupe d’Europe des clubs 2007 avec la plupart des meilleurs joueurs du monde reste pour moi un souvenir incroyable. J’ai deux normes de MI donc j’aimerais bien finir le travail et obtenir la 3ème. Ce serait une belle satisfaction.

En tant qu’entraineur, j’ai eu la chance d’avoir des élèves qui ont remporté bon nombre de championnats de France ou de médailles dans des championnats internationaux. Mais les plus beaux titres sont à mes yeux ceux obtenus avec l’équipe du Top Jeunes. Remporter 9 fois la plus belle des compétitions jeunes est ma plus grande fierté en tant qu’entraineur.

Top Jeunes 2019 - Champion de France - Équipe avec les entraineurs Romuald De Labaca et Stéphane Bressac

Enfin, difficile d’oublier également mon travail de secondant pendant plusieurs années avec mes amis, Vlad Tkachiev et Kateryna Lagno. Le fait qu’ils aient pensé à moi pour les aider fut une énorme mais très agréable surprise. Une magnifique expérience !


Romuald, vu de l'extérieur, tu es un modèle éducatif, tu conjugues des passions fortes (football, échecs), avec de grandes études (ingénieur environnemental) et tu vis ton rêve en devenant entraîneur d’échecs comme tu le dis souvent.


A partir du moment où tu as eu envie de faire carrière dans les échecs, est-ce qu’il y a eu un ouvrage ou un événement ou autre qui t’a guidé ?

- Je pense que si je n’avais pas habité à Cannes, je n’aurais certainement pas fait carrière dans les échecs. J’ai eu la chance de baigner dans ce milieu dès mon plus jeune âge et de côtoyer un des plus grands clubs français.


Tu es entraîneur confirmé. Y a-t-il un style/méthode DE LABACA ?

- Ce serait prétentieux de parler de méthode DE LABACA ! En revanche, j’essaie de tirer le maximum du potentiel de mes élèves. Ce n’est qu’à cette condition que j’estime que mon travail a été bien fait. Pour cela, je tiens beaucoup à sensibiliser mes élèves à l’importance de la culture des classiques. De nos jours, beaucoup pensent que l’ordinateur détient forcément la bonne réponse au détriment de l’étude des grands joueurs du passé et de tout ce qu’ils ont pu apporter au jeu.

j’essaie de tirer le maximum du potentiel de mes élèves. Ce n’est qu’à cette condition que j’estime que mon travail a été bien fait.

Entraîneur du pôle jeunes France, j’imagine que tu es très fier de ce rôle.

Peux-tu nous expliquer le déroulement des stages, tes sensations, des anecdotes etc..

Cécile Haussernot-championne d'Europe -10 ans avec Romu en Turquie

- Etre l’un des entraineurs de l’Equipe de France jeunes est forcément une fierté en effet. Lors des championnats, le déroulement est toujours plus ou moins le même: préparation approfondie des parties le matin, repas en commun le midi puis direction la salle de jeu où on suit les parties retransmises sur internet en attendant l’analyse lorsque les jeunes ont terminé. Evidemment, on vibre avec les autres membres du staff et les parents lorsque certains jouent des parties importantes mais c’est justement cette adrénaline qui me plait.

Championnat du Monde jeunes à Durban avec Kévin Terrieux et le jeune cannois Dimitri Lagarde

Mon souvenir le plus insolite avec l’Equipe de France remonte à 2006 à Herceg Novi (Monténégro). La veille de la dernière ronde, il y a eu d’énormes inondations dans la ville à cause de la pluie et le hall de l’hôtel avait été endommagé ainsi que le parking avec notamment plusieurs voitures emportées. C’était assez surréaliste, tout l’hôtel était en panique sauf à l’étage de la délégation française, où Olivier Renet et Andrei Istratescu, imperturbables devant leur ordinateur, étaient en train de préparer une variante de la Française pour Romain Edouard qui jouait le titre de Champion d’Europe le lendemain (titre qu’il a d’ailleurs obtenu) et ne s’étaient aperçus absolument de rien!



TON CLUB


Brille pour ses succès, ses palmarès, sa régularité.

Peux-tu nous présenter tes principaux collaborateurs et leurs fonctions exécutives ?

- Depuis septembre, pour mon plus grand plaisir, le GMI Laurent Guidarelli a fait son retour au club après un passage il y a une quinzaine d’années. Laurent est un entraineur chevronné avec une grande culture qu’il transmet chaque semaine à nos jeunes. Le MI Benoît Lepelletier intervient également avec certains de nos meilleurs jeunes. Benoît est lui aussi doté d’une excellente compréhension du jeu et est surtout un excellent joueur (ancien vice-champion du monde U14! ) qui partage son expérience toujours avec passion. Xavier Garbarino (2250 élo), mon épouse Marlies (2250 élo) et Joffrey Lebon (1950 élo) travaillent également auprès de nos autres jeunes au club ainsi que dans les écoles cannoises. Enfin, nous avons également Valérie dont le travail est purement administratif.

Entraineurs ACE avec Benjamin Defromont et Timothé Razafindratsima Agen 2021

Peut-on définir Cannes Echecs comme un club d’excellence pour la formation des jeunes?

- Je ne pense pas me tromper en répondant par l’affirmative. On s’efforce en tout cas depuis de très nombreuses années de permettre à nos jeunes d’accéder à une formation de qualité leur permettant de briller au niveau local, national voire international.

Ils nous le rendent bien avec de nombreux titres individuels et par équipes remportés quasiment chaque saison. Merci et bravo à eux !

On s’efforce en tout cas depuis de très nombreuses années de permettre à nos jeunes d’accéder à une formation de qualité leur permettant de briller au niveau local, national voire international.
Romu - Savva Vetokhin (champion du monde U10) FIJ 2020

Comment est pris en charge un jeune joueur/joueuse qui devient prometteur ?

- Un jeune prometteur participera aux cours collectifs de niveau et aura en plus des cours particuliers pour notamment travailler plus spécifiquement sur des domaines qui lui sont propres. Mais je reste convaincu que le cours de groupe reste très formateur quoi que peuvent en penser certains. L’émulation entre les enfants leur permet de se surpasser et de s’inspirer parfois même de leurs copains.


Est-ce qu’un/une jeune espoir a besoin en complément de son entraineur de pouvoir jouer au quotidien dans son club avec des sparring partners (équivalence de niveau et de même âge) ?

- Jouer des parties d’entrainement avec un copain de niveau similaire est forcément bénéfique en effet. Cela permet de pratiquer notamment ses ouvertures, se familiariser avec les types de position qui en découlent et de créer encore une fois une émulation entre les jeunes.

Diffusion Grand Chess Tour au club

Quelles sont les améliorations structurelles que tu aimerais voir dans ton club pour les prochaines années ?

- Cannes-Echecs existe dans sa forme actuelle depuis déjà plusieurs dizaines d’années. Le club repose sur 3 piliers : l’enseignement dans les écoles, la compétition et l’évènementiel. Nous avons bien évidemment quelques idées pour encore évoluer dans le futur mais il est pour l’instant encore trop tôt pour en parler.


Si demain tu devais repartir de zéro et construire un nouveau club, quelles seraient tes premières initiatives, comment t’y prendrais-tu pour faire évoluer et faire progresser ce club?

- A mon sens, l’enseignement dans les écoles est obligatoire pour créer un club qui se dit formateur. Il est nécessaire de fabriquer son propre vivier et de s’appuyer sur ce socle suffisamment solide pour ensuite évoluer éventuellement dans d’autres directions comme par exemple la compétition.

A mon sens, l’enseignement dans les écoles est obligatoire pour créer un club qui se dit formateur.

TECHNOLOGIE / PERCEPTION MODERNE DES ÉCHECS

Quelle est l’importance de l’apport de la technologie numérique dans l'aide à la formation?

- L’ordinateur et Internet (jeu en ligne, commentaires en direct, vidéos, etc) font désormais partie intégrante de la formation. En un clic, on peut avoir accès à d’innombrables sources d’informations ce qui peut bien évidemment être perçu comme une avancée majeure. Cependant, il faut faire attention à trier et bien sélectionner ce que l’on regarde. Les conseils avisés d’un entraineur seront alors bien utiles pour guider les jeunes dans leur désir de travailler les échecs en utilisant l’outil numérique. Comme je l’ai dit précédemment, j’accorde énormément d’importance à l’étude des classiques et par conséquent, à la lecture de bons livres. En résumé, l’outil informatique doit bien évidemment être utilisé à bon escient sans occulter néanmoins quelques livres incontournables sur l’étagère de notre bibliothèque !


Concernant les jeunes qui s’affrontent une fois par an au championnat, constates-tu une envie de rester en contact avec leurs copains ou adversaires à travers le jeu ? (via les plateformes de jeux en lignes pour continuer à jouer ensemble)

- Il est vrai que certains jeunes ont l’habitude de s’affronter régulièrement dans les championnats ou de se côtoyer également en Equipe de France par exemple. Cela crée des liens et peut les conduire à se retrouver pour jouer en ligne ou parfois même à faire des tournois ensemble pendant les vacances ! La compétition ne doit pas empêcher les jeunes d’avoir une vie sociale, bien au contraire ! Beaucoup sont copains dans la vie et cela ne les empêche pas de ne se faire aucun cadeau lorsqu’ils se croisent sur l’échiquier.


Est-ce que tu considères que les échecs en ligne sont en train de devenir un E-sport avec une nouvelle génération de Gamers et leur Streamers ?

- Oui tout à fait. Les deux années de pandémie que l’on vient de traverser ont évidemment contribué à l’émergence de cette nouvelle génération de streamers. C’est une nouvelle offre proposée aux internautes qui permet de populariser et vulgariser le jeu d’échecs. Il y a de la place pour tout le monde (commentateurs, streamers, joueurs de compétition, joueurs “loisir”, entraineurs ou simples passionnés) et c’est tant mieux!


Existe-t-il un programme d’échange collaboratif entre clubs étrangers pour permettre un partage des connaissances,des méthodes de formations ?

- Cannes-Echecs est jumelée depuis plusieurs années avec la meilleure école d’échecs au monde dirigée par le célèbre entraineur indien, le GMI Ramesh. Nous avons eu la chance d’aller en Inde avec nos meilleurs jeunes pour participer à un stage d’entrainement intensif avec notamment plusieurs champions du monde. L’expérience a été tout simplement inoubliable. Nous avons beaucoup appris sur leurs méthodes de travail en les côtoyant au quotidien. Eux aussi sont venus à plusieurs reprises à Cannes et nous continuons, malgré la situation sanitaire instable, de rester en contact régulier avec Ramesh avec qui j’échange très souvent pour préparer nos futures collaborations.


Délégation cannoise avec Ramesh - Chennai 2017

Magnus Carlsen le champion du monde tenait absolument à avoir un Français dans son staff de préparation, le brillant Laurent Fressinet qui selon Magnus, est devenu un pilier essentiel de son équipe.

Est-ce que vu de l’étranger, il y a une école dite française?

- Absolument pas. D’ailleurs, je ne suis pas certains qu’un pays, aussi fort soit-il, ait une méthode universelle pour tous ses joueurs. Même en Inde, qui reste le meilleur pays dans la formation des jeunes, il n’y a pas de méthode pour tous. Il existe seulement plusieurs grandes écoles d’échecs (dont celle de Ramesh) avec leurs spécificités.

Il en est de même en France avec quelques gros clubs formateurs indépendants et beaucoup d’autres plus petits par la taille mais qui font néanmoins un boulot très important mais qui leur est propre.



LE BLITZ/PARTIE RAPIDE, FORMULE TENDANCE ?


Une part importante dans la communication est orientée vers la formule blitz/rapides d’autant plus que la France a désormais le champion du monde en titre MVL. C’est aussi une formule star du jeu en ligne.


Le blitz va-t-il changer la perception du jeu d’échecs auprès du grand public ?

- Bien sûr! Le blitz est un format spectaculaire qui attire nécessairement l’attention du grand public. Depuis de très longues années, Vlad Tkachiev avec qui j’ai beaucoup échangé sur le sujet, se bat pour populariser le jeu au travers du blitz et de l’accélération des cadences en général. Il va sans dire qu’il m’a totalement convaincu! 😊


Le Blitz amène-t-il un nouveau public vers les clubs?

- Il y a un très large public qui blitze déjà sur Internet et le fait que cette cadence devienne de plus en plus populaire peut en effet casser l’image un peu élitiste du jeu et ainsi enlever certaines réticences à franchir la porte du club d’échecs voisin.

Je reste intimement convaincu que les cadences rapides sont très formatrices pour les jeunes à condition d’y jouer sérieusement et pas n’importe comment.

Est-ce que ces formules développent de nouvelles aptitudes chez les jeunes joueurs ?

- Je reste intimement convaincu que les cadences rapides sont très formatrices pour les jeunes à condition d’y jouer sérieusement et pas n’importe comment. Elles développent notamment les réflexes, la vision tactique et bien évidemment la gestion de la pression liée au temps. D’ailleurs, on le voit très bien chez les jeunes aujourd’hui, ils sont très affûtés tactiquement grâce essentiellement aux milliers de parties rapides jouées quotidiennement.


Comment ceci se traduit-t-il dans l’apprentissage en club ?

- C’est un parfait complément à la formation initiée dans les clubs. L’aspect pratique est fondamental pour progresser. Empiler les heures de cours sans jouer ne servira à rien. De plus, le blitz est extrêmement ludique ce qui est très important pour conserver l’enthousiasme des enfants.


FILLES, JEUNES FILLES : LEURS ÉVOLUTIONS SUR L'ÉCHIQUIER


Est-ce que les actions entreprises pour réduire le fossé du nombre d'adhérents entre filles et garçons portent leurs fruits ?

- A Cannes-Echecs, nous avons noté une augmentation du nombre d’adhérentes ces deux dernières années de pandémie. Même lorsque les écoles étaient fermées, nous avons conservé un lien pédagogique avec les enfants via Internet ce qui leur a permis d’apprécier encore plus le jeu d’échecs qu’ils ont pu continuer à pratiquer contrairement à la plupart des autres disciplines.

Je suis convaincu qu’une présence féminine dans un club aide grandement à séduire de nouvelles joueuses et surtout à les garder !

Quelles seraient tes idées pour séduire de nouvelles joueuses ?

- Je suis convaincu qu’une présence féminine dans un club aide grandement à séduire de nouvelles joueuses et surtout à les garder! C’est en tout cas ce que l’on a observé chez nous à Cannes.


LA FAMILLE, LOISIR, LES ÉCHECS EN DEHORS DE LA COMPÉTITION:


Nous avions posé une question à Laurie Delorme sur ce sujet :

De plus en plus de parents, grands-parents souhaitent partager des activités avec leurs enfants/petits enfants.

N'y a- t-il pas une opportunité ‘’sociale’’ à les accueillir afin de permettre l’initiation simple (ludique) du jeu d’échecs ?

- Bien évidemment! D’ailleurs, pendant nos célèbres tournois Pico réservés aux enfants des écoles primaires, beaucoup de parents participent désormais au tournoi rapide organisé en parallèle qui lui est réservé aux ados/adultes et donc maintenant aux parents/grands-parents! 😊


Le jeu d’échecs est souvent perçu par le grand public comme un sport intellectuel.

Pourtant le joueur du dimanche ‘’s’éclate’’ en faisant sa partie. C’est donc qu’il y a aussi un côté fantaisie.

Selon toi, qu’est-ce qui peut être fait pour séduire ce grand public?

- La médiatisation aide forcément à casser cette image d’intello jouant avec des pièces en bois qui nous colle à la peau. De plus, le fait de multiplier les actions de popularisation dans la ville afin de rencontrer le grand public et leur montrer que les échecs “c’est cool” est indéniablement très utile.


LES ÉCHECS DANS LA VILLE

Inauguration tables Croisette avec le maire de Cannes David Lisnard

Récemment la ville de Cannes a installé 4 tables d’échecs sur la Croisette.

D’autres villes l’ont également fait. On ne peut qu’encourager cette initiative.

Est-ce que ces tables ont du succès et vers quel public ?

- Il y a quelques années, un groupe de joueurs du club aimait se réunir sur la Croisette pour jouer des blitz tous les après-midi. Ils sont devenus de véritables “stars locales”, reconnues par les passants. C’est eux qui ont eu l’idée de ces tables et nous ne remercierons jamais assez la Ville de Cannes pour son soutien indéfectible et donc l’installation de ces 4 tables qui connaissent un succès retentissant. On y trouve des habitués bien évidemment mais également pas mal de touristes qui n’hésitent pas à s’arrêter pour jouer une partie. Ambiance conviviale garantie! 😊



Dédicace de William Azari (Marseille Echecs)


À Marseille-Echecs nous avons une politique jeunes très forte initiée depuis une dizaine d'années. Lorsque j'ai commencé à évoluer dans ce milieu j'ai regardé ce que faisaient les meilleurs. A cette époque JN Riff et Romuald De Labaca étaient au sommet. Romuald représente l'excellence chez les jeunes dans le sud. Il dirige de main de maître le Club de Cannes, qui est une institution en France et il est un redoutable adversaire en compétition. Il fait partie de ces hommes qui ont modernisé et rajeuni l'image des clubs d'échecs. Aujourd'hui il est pour moi une source de motivation car il représente le top niveau. Il pousse les autres à être meilleurs sur tous les plans et c'est ce dont ce sport a besoin.


QUESTIONS BLITZ

Quel est le dernier ouvrage sur les échecs que tu as acheté?

- Magnus Carlsen’s middlegame evolution d’Ivan Sokolov


Quel est le premier livre d'échecs que tu fais lire à tes élèves?

- La méthode par étapes pour les plus jeunes et la Boussole sur l’Echiquier du regretté Xavier Parmentier


Si demain tu devais faire un tournoi exhibition mixte, contre qui aimerais-tu jouer?

- Ivanchuk ! Un véritable génie passionné! Il est très accessible et est toujours prêt à partager son immense culture.


Quelles sont tes 3 joueuses internationales préférées en nous précisant leur style de jeu ?

Katya Lagno par respect pour tout ce qu’elle accomplit en menant en parallèle une vie de famille bien chargée avec 4 enfants, Hou Yifan et Judit Polgar pour son style d’attaque flamboyant et leur jeu sans compromis.


Tu organises l’un des plus prestigieux tournois français au palais des festivals de Cannes. Beaucoup de nationalités différentes sont présentes.

Peut-on imaginer retrouver les 5-6 meilleurs joueurs/joueuses Français sur ton plateau prochainement ?

- Beaucoup de forts joueurs français ont déjà participé ces dernières années au Festival des Jeux à Cannes. On peut citer, le champion de France Maxime Lagarde mais aussi Etienne Bacrot, Vlad Tkachiev, Christian Bauer, Tigran Gharamian, Jules Moussard ou encore Yannick Gozzoli.

De même, la plupart des joueuses de l’Équipe de France participent régulièrement au FIJ comme Pauline Guichard, Sophie Milliet, Andreea Navrotescu, Natacha Benmesbah, Nino Maisuradze, Silvia Alexieva.

On essaie en général de composer notre plateau en mélangeant des stars étrangères, françaises mais aussi des jeunes prometteurs histoire qu’il y en ait pour tous les goûts! 😊


Dans le cadre de nos interviews, nous proposons à l'interviewé de poser une question à la prochaine personne que nous allons interviewer. Dans ton cas, ce sera John Cappon … Quelle question aimerais-tu lui poser?


- Salut John! Qu’est ce qui te fait garder intacte ta passion d’enseigner les échecs depuis de si nombreuses années?







.


286 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


inscription
bottom of page